Andrew Taylor Still creation osteopathie
Andrew Taylor Still (1828 – 1917)

     L’ostéopathie, créée en 1874 par Andrew Taylor Still, est une thérapie manuelle basée sur une vision globale du patient intégrant ses habitudes de vie et son ressenti physique, mental et émotionnel. Elle se base sur des sciences concrètes à savoir, l’anatomie, la biomécanique et la physiologie du corps humain. L’ostéopathe en prenant en compte les interactions entre les différents systèmes du corps (musculaire, articulaire, circulatoire, neurologique, viscéral, crânien) va pouvoir identifier l’origine des différents troubles du patient.

L’ostéopathie étant fondée sur les capacités du corps à s’auto-réguler et à s’auto-guérir, l’ostéopathe doit adapter sa prise en charge à chacun dans le but d’une amélioration optimale de l’état de santé du patient. Il est alors fondamental de respecter nos limites thérapeutiques et de favoriser la pluridisciplinarité dans l’intérêt de nos patients.

 


 

Définition extraite du Référentiel Profession Ostéopathe ®

“L’Ostéopathie est l’art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micromobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l’état de santé.”

 


 

Définition de l’Ostéopathie selon l’Organisation Mondiale de la Santé (2010)

« L’ostéopathie (également dénommée médecine ostéopathique) repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement. Elle prend en compte les relations entre le corps, l’esprit, la raison, la santé et la maladie. Elle place l’accent sur l’intégrité structurelle et fonctionnelle du corps et la tendance intrinsèque de l’organisme à s’auto-guérir.

Les ostéopathes utilisent une grande variété de techniques thérapeutiques manuelles pour améliorer les fonctions physiologiques et/ou soutenir l’homéostasie altérées par des dysfonctions somatiques (les structures du corps), c’est à dire une altération ou une dégradation de la fonction des composantes concernées du système somatique : les structures squelettiques, articulaires, et myofasciales, ainsi que les éléments vasculaires, lymphatiques et neurologiques corrélés. 

Les ostéopathes utilisent leur connaissance des relations entre la structure et la fonction pour optimiser les capacités du corps à s’auto-réguler et à s’auto-guérir. Cette approche holistique de la prise en charge du patient est fondée sur le concept que l’être humain constitue une unité fonctionnelle dynamique, dans laquelle toutes les parties sont reliées entre elles. »